Pour mieux comprendre la performance d'une structure aéronautique portante, il est capital de mesurer avec précision le déplacement vibratoire de cette structure en fonctionnement avec des moyens de mesures industrialisables.

L'utilisation de mesures directes avec des vibromètres lasers est donc proscrite. Une mesure indirecte via la double intégration de capteurs accélérométriques pourrait être une solution mais elle présente des résultats médiocres et les accéléromètres sont coûteux et difficilement utilisable à l'échelle industrielle.

Image_ec

Problématique

Notre client avait donc besoin d'une méthode capable d'identifier le déplacement vibratoire complet d'une structure aéronautique portante à partir de mesures ponctuelles de quantités simples à mesurer, comme la déformation locale à partir de jauges de contraintes.

De nombreuses méthodes proposant une solution à cette problématique ont été publiées par des chercheurs et testées en laboratoire. Il a identifié une méthode du monde académique et désirait s'assurer de son application dans le contexte industriel de sa problématique.

Solutions apportées

Cornis a réalisé une étude extensive du corpus bibliographique existant afin d'identifier la méthode la plus appropriée pour résoudre cette problématique client.

Dans la seconde phase de l'étude, les différentes pistes d'optimisation de la méthode, proposées dans la littérature scientifique, ainsi que les idées originales proposées par l'équipe de Cornis et de ses partenaires ont été systématiquement implémentées et testées. Cela a permis à notre client d'avoir un benchmark complet des performances des différentes options possibles. Ainsi nous avons construit la méthode optimale pour l'application de notre client.

Les données vibratoires exploitées lors de ce projet ont été obtenues lors de la campagne de mesure sur structure réelle réalisée dans le laboratoire de notre partenaire l'ISAE, Toulouse France. L'optimisation de la méthode a été réalisée en collaboration avec notre partenaire le LaMCoS (CNRS INSA-Lyon).

Autres missions

  • Industrialisation

Les algorithmes de guidage classiques cherchent à atteindre la cible définie sans prendre en compte le carburant résiduel qui pourrait être présent dans les réservoirs de la fusée. Ces restes peuvent provoquer des dépassements de cible et posent de nombreux problèmes de passivation des étages et de retombées des étages. Notre client avait identifié une méthode qui permet d'atteindre simultanément la trajectoire cible tout en assurant l'épuisement total du carburant. Notre client nous a demandé d'améliorer, d'implémenter et de tester cette méthode de guidage.

Afin de mieux comprendre le comportement en vol des fusées il est capital d'exploiter et d'analyser les données vibratoires recueillies lors des vols. Les techniques classiques d'analyse modale expérimentale ne sont pas applicables aux vols car il n'y a aucun moyen fiable de mesurer ou de contrôler l'excitation subie par la fusée.

Les algorithmes de guidage classiques cherchent à atteindre la cible définie sans prendre en compte le carburant résiduel qui pourrait être présent dans les réservoirs de la fusée. Ces restes peuvent provoquer des dépassements de cible et posent de nombreux problèmes de passivation des étages et de retombées des étages. Notre client avait identifié une méthode qui permet d'atteindre simultanément la trajectoire cible tout en assurant l'épuisement total du carburant. Notre client nous a demandé d'améliorer, d'implémenter et de tester cette méthode de guidage.

Afin de mieux comprendre le comportement en vol des fusées il est capital d'exploiter et d'analyser les données vibratoires recueillies lors des vols. Les techniques classiques d'analyse modale expérimentale ne sont pas applicables aux vols car il n'y a aucun moyen fiable de mesurer ou de contrôler l'excitation subie par la fusée.